BLUEBIRD | Entretien avec Lola Le Lann

Danny, un ancien taulard aspirant à une vie tranquille en est brutalement extrait quand la fille de sa logeuse, Clara, est victime d’une agression sexuelle.

Cinq ans après avoir joué dans Un Moment d’Égarement (2015) le rôle de Louna, une adolescente de 17 ans qui séduit l’ami de son père, Lola Le Lann est à l’affiche de Bluebird, premier long-métrage de Jérémie Guez. Nous avons pu discuter avec elle de ce rôle, de ses choix de carrière et de l’image de la femme au cinéma.

Ressens-tu une certaine responsabilité féministe dans les rôles que tu choisis ?

Je pense que nous sommes chacun responsables des choix que nous faisons, ils nous définissent et les acteurs n’y échappent pas dans les rôles choisis. J’aime suivre un acteur par rapport aux choix qu’il a fait dans sa carrière, et pas par rapport à qui il est personnellement. Ce dont nous ne sommes pas responsables en revanche, c’est de la perception que le public aura de nous dans un film.

On a beaucoup surmédiatisé mon premier film en pointant du doigt un vice de Louna qui serait la seule responsable, en la qualifiant de Lolita. La définition d’une Lolita est une jeune femme qui manipule et joue de ses charmes, c’est très loin de Louna. Louna est une jeune fille qui n’est pas tant que ça inscrite dans son époque, contrairement à sa meilleure amie, elle ne cherche pas à sortir avec des gens de son âge, ni à les séduire. Je pense qu’elle a une candeur et une sincérité qui vont plus loin que ça, elle est profondément et simplement amoureuse du meilleur ami de son père. On parle de rôle sulfureux par rapport à Louna mais ce qui est sulfureux pour moi c’est bien évidemment l’histoire. C’est avant tout cette relation qui est taboue, c’est cette relation entre le meilleur ami d’un père avec une fille qui dérange. Au-delà de cela, Louna veut juste aimer qui elle veut aimer sans se fier aux choses autour d’elle, elle est juste sincère. 

Serait-elle alors victime de la société ?

Je pense que tout le monde en est victime. Louna est victime de ne pas pouvoir aimer qui elle veut, l’amant aussi est victime, tout le monde est complice. Elle cherche à se construire dans l’opposition de la figure paternelle qu’elle a eu, mais elle reste une jeune fille amoureuse. Là où elle rejoint bien son époque c’est, comme chez Clara dans Bluebird, quand sa plus grande preuve d’amour est de s’offrir à l’autre. Elle est maladroite là-dessus, on la croit séductrice et, malgré elle, certaines de ses mimiques, certains de ses réflexes de séduction ont été conditionnés par les réseaux sociaux ou par sa mère, qui sait. Je ne pense pas qu’elle soit volontairement manipulatrice.

Ce qui est dur c’est ce manque de recul entre la fiction et la réalité, je l’ai beaucoup vu à la sortie de mon premier film (Un moment d’égarement, ndlr). Ne serait-ce que dans les propositions de casting que j’ai eu l’année suivant la sortie du film, qui se rapprochaient plus du rôle de Louna que de moi-même, parfois de façon stéréotypée. Du côté du public, on m’a déjà demandé où en était ma relation avec Vincent Cassel, (interprète de l’amoureux de Louna dans Un Moment d’égarement, ndlr), alors que ce n’étaient que nos personnages.

Tout ça vient des réseaux sociaux mais aussi de la pornographie, et notre responsabilité commune est de revenir sur cette notion de perception. Cette sacralisation des actrices, ce prétendu vice caché derrière les actrices la rend toujours responsable de ses choix. Se mettre nue en tant qu’actrice sera critiqué, et bien que, nous actrices, sommes responsables de ces choix, tant que ça sert l’histoire, c’est justifié. On a tendance à être choqués voire à insulter les actrices qui se mettent à nu, et ce sont souvent ces mêmes personnes qui consommeront du gore ou de la pornographie. Je pense aussi aux blogueuses qui se mettent nues en échange d’un sac à main sur instagram. Est-ce plus grave se faire payer pour être nue dans un film, donc participer à un projet collectif et servir une histoire ? Je pense qu’on pointe du doigt les mauvaises choses et pour les mauvaises raisons.

Blue Bird est disponible dès maintenant en VOD

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
close-alt close collapse comment ellipsis expand gallery heart lock menu next pinned previous reply search share star